dimanche , 17 novembre 2019
Accueil / France / Est / Deux parisiens dans le Mâconnais

Deux parisiens dans le Mâconnais


BourgogneEncore un de nos fameux week-ends concert kitch en province. Nous migrons jusqu’à Mâcon pour assister au concert d’une grande star (particulièrement chez les 10-14 ans). L’occasion d’apprécier le Sud de la Bourgogne, entre préhistoire et Moyen-Age.

Quand ? : Le week-end des 12 & 13 mars 2016

Où ? : Mâcon et sa région (abbaye de Cluny, roche de Solutré, Tournus…)

Modalités : en TGV depuis Paris puis location de voiture. Hôtel sympa à Mâcon.

Climat : Soleil et ciel voilé.

UNESCO : Pas concerné.

Echelle McDo : 3/10 (en savoir plus)

coeur  Nos coups de coeur : l’abbaye de Cluny et la roche de Solutré

 

Notre week-end en vidéo :

L’abbaye de Cluny : l’impressionnante trace d’un gigantesque complexe monastique

coeurSaccagée à la Révolution française puis démontée, l’abbaye de Cluny n’existe plus en tant que telle. Aujourd’hui désacralisé, le site regroupe l’école des arts et métiers et le haras national. L’ambiance profane et artistique qui règne contraste avec les restes archéologiques et amène une note très particulière à ce lieu dont il ne reste guère que les parties 18ème en élévation. On observe ici un mur médiéval, là une porte, mais difficile d’imaginer que l’abbaye fut pendant des siècles le plus grand édifice chrétien du monde. Une reconstitution 3D dans le musée permet de mieux appréhender les dimensions de l’édifice et d’apercevoir dans la ville les vestiges imbriqués. Une fois sorti, on s’aperçoit que la longue rue qui longe le musée était… la nef de l’église !

Mâcon : la plus méridioniale des cité bourguignonnes

Une cité agréable, en bord de Saône, qui marque le glissement de la région Bourgogne à la région Rhône Alpes. Des façades de maisons colorées et des places avec des platanes côtoient des maisons à colombages aux toits vernissés. La ville de taille modeste se parcourt rapidement. Musée d’histoire sympathique. Musée Lamartine très intéressant, quoique vieillissant. Il permet de mettre en lumière de grands moments du 19ème siècle à travers la destinée de ce poète député qui participa à la révolution de 1848. Les tableaux de son épouse Elisa sont époustouflants.

Roche de Solutré : création d’un mythe préhistorique

coeurCélèbre pour avoir été gravie tous les ans par François Mitterrand à la Pentecôte, la roche de Solutré est aussi (surtout) un site préhistorique majeur en France. Paysages charmants de vignes, côteaux, et villages en pierre. La roche calcaire se dresse, impressionnante, à 492m. La petite promenade fastoche (1 petit km en pente douce) pour mener à son sommet livre des paysages de pâtures presque alpines, très étonnant, avant d’arriver au rocher. Dans la montagne se cache le passionnant musée préhistorique, où sont décortiquées les techniques de chasse de nos ancêtres, et non, ils ne précipitaient pas les chevaux de la falaise, c’est une invention romanesque ! Mais ils étaient friands de steak de poney, d’après la masse d’ossements calcifiés retrouvés dans le Clos du Charnier.

 

 

Tournus : le bourg tranquille

Petite cité arrêtée depuis longtemps à une autre époque, la richesse des bâtiments témoigne que l’activité fut prospère jadis, autour de l’abbaye Saint-Philibert.

 

Le Mâconnais : Brancion, Chapaize et Sennecey-le-Grand

Quelques haltes médiévales au château fortifié de Brancion, malheureusement encore fermé en mars, et dans les églises romanes de Saint-Martin de Chapaize et Saint-Julien de Sennecey-le-Grand.

 

A lire également :

🏰 Oyez ! Oyez ! Direction le Puy du Fou 🏰 – Eté 2019

Bon, petit disclaimer.Ça fait longtemps qu’on souhaitait s’y rendre. Nous y sommes allés en famille …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.