mercredi , 11 décembre 2019
Accueil / Europe / Bulgarie / Deux parisiens en Bulgarie – Eté 2015

Deux parisiens en Bulgarie – Eté 2015

Drapeau BulgariePour les vacances d’été nous cherchions une destination européenne inédite, et avions pensé à la Roumanie. Nous avons acheté le Routard qui cumule Bulgarie et Roumanie. Comme il faisait vraiment très chaud en Roumanie, nous avons regardé de plus près le petit voisin, demandé sur Facebook si quelqu’un était déjà parti là-bas, et comme un de nos contacts a répondu positivement, ben, on y est allé…

 

Quand ? : Du 26 juillet au 8 août 2015 (haute saison)

Où ? : Une boucle Sofia – Veliko Tarnovo – Roussé – Varna – Pomorie – Plovdiv – Bansko – Melnik – Sofia (3200 km en voiture, tout de même !)

Modalités : en avion depuis Paris. Location de voiture. Hôtels et guesthouses.

Climat : beau et chaud (entre 28 et 35 °C) tous les jours

Echelle McDo : 3/10 (en savoir plus)

UNESCO : 8 sites visités (en savoir plus), dans l’ordre de nos visites :

Tombe thrace de Kazanlak (bof) / Eglises rupestres d’Ivanovo (très bien) / Tombeaux thraces de Svechtari (top) / Cavalier de Madara (bien) / Ancienne cité de Nessebar (bien) / Monastère de Rila (très bien) / Parc naturel du Pirin (top) / Eglise de Boyana (bien)

 

coeurNos incontournables

Top 3 Laurine : entrer dans les tombeaux thraces (surtout Svechtari), les restes antiques de Plovdiv, l’ambiance de Varna

Top 3 Matthieu : la vieille ville de Plovdiv, les tombeaux de Svechtari, le parc du Pirin

 

ItineraireBulgarie
Roadtrip en Bulgarie

Introduction

Bon, il est vrai que de prime abord, la Bulgarie ne nous évoquait que deux choses : le yaourt et Sylvie Vartan. Si nous avons goûté à plusieurs reprises au premier, nous n’avons écouté la seconde qu’une seule fois, au moment de traverser la fameuse Maritsa, l’un des principaux fleuves du pays avec l’Iskar et le célèbre Danube, frontière avec la Roumanie.

Ce petit pays de l’Union Européenne compte 7,5 millions d’habitants pour une superficie qui représente 1/5 de celle de la France. Au Nord : la Roumanie, au Sud : la Turquie et la Grèce, à l’Ouest : la Serbie et la Macédoine et à l’Est : la Mer Noire ! Le pays est assez montagneux avec les massifs du Balkan, du Rila, du Pirin et des Rhodopes. Ca grimpe jusqu’à 2900 mètres ! Dans les grandes plaines le long des fleuves, on trouve d’immenses terres agricoles, agréables à parcourir. Disons-le tout de suite, c’est géographiquement un beau pays au climat favorable en été (on a eu du soleil et de la chaleur tous les jours).

La Bulgarie est aussi célèbre pour sa mafia. Mais hormis les berlines allemandes aux vitres teintées, pas d’indice inquiétant. Tous les gens que nous avons rencontrés étaient des plus sympathiques et il est possible de payer par carte bancaire quasiment partout. On a quand même perçu une certaine ferveur nationaliste et les héros de la révolution indépendantiste sont largement célébrés.

Côté histoire et patrimoine (notre objet préféré), c’est une destination très riche. La Bulgarie est le berceau de l’une des plus anciennes civilisations d’Europe : la civilisation Thrace. Vous avez certainement déjà entendu parler de Spartacus non ? Le pays a ensuite connu les Grecs, les Romains, les Slaves, l’influence byzantine, une dense période médiévale puis la domination Ottomane jusqu’à l’indépendance du pays en 1878. Il y a donc énormément de patrimoine à découvrir, des tombeaux Thraces aux églises médiévales, des édifices Romains aux bâtiments de la récente période soviétique. Le pays compte 8 sites inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO (nous les avons tous vus).

Enfin, niveau culture et gastronomie, la Bulgarie s’est avérée une bonne surprise. Nous craignions devoir “subir” un régime façon “pays de l’est” avec du chou et des boulettes de foie et nous avons découvert une gastronomie se rapprochant davantage de la cuisine grecque et anatolienne. Beaucoup de légumes, des mets traditionnels cuisinés et présentés dans des plats en terre cuite (coup de coeur pour le sach), des salades, des produits frais, plein de choses faciles et bonnes à manger si on évite leur passion pour les tripes. Belle découverte également : leur tradition viticole. Le pays regorge de nombreux vins rouges et blancs de qualité (et complètement inconnus en France) et de cépages autochtones. Le tout pour un prix très très raisonnable, la Bulgarie étant certainement la destination la moins chère d’Europe.

En résumé, un pays injustement méconnu qui recèle de trésors, où les touristes sont rares (sauf sur la côte), l’accueil agréable et les infrastructures de bon niveau (on trouve du Wifi vraiment partout !). Seul point noir : l’état des routes qui laisse souvent à désirer (les nids de poules sont légion et le marquage au sol très aléatoire) et nous invite à vous déconseiller de rouler de nuit. Pour les achats, même s’il n’y a pas l’euro, c’est facile. Le taux de change est très simple : 1 lev = 0,51 euro. il suffit donc de diviser les prix par deux pour avoir le montant en euros. Il faudra juste vous habituer à l’alphabet cyrillique, mais c’est un bon exercice cérébral !

Jour par jour

On vous propose de découvrir un peu plus en détail, et en images, notre parcours au quotidien :

 

A lire également :

Espagne 🇪🇸 : la Sierra de Francia ⛰

Ça y est, nous voici dans la 4e région du voyage : la Castille-Léon ! Nous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.