mercredi , 16 octobre 2019
Accueil / Asie / Japon 2016 – Mont Koya

Japon 2016 – Mont Koya

Koya-san, ou comment meurent les japonais

Classé Unesco, le mont Koya est LA montagne sacrée du Japon. Alors bien sûr, il y a le Mont Fuji en numéro un, mais c’est du Mont Koya que le bouddhisme s’est diffusé sur l’archipel.

Une centaine de temples et un millions de pèlerins par an. Il est possible de dormir dans un temple, mais nous n’avons pas testé (en revanche, on a testé ailleurs de dormir sur un tatami).

Les temples anciens sont très impressionnants, le Donjo Garan avec ses murs vermillons, le Kongobu-ji et son jardin zen de rocailles. Et nous commençions à aiguiser notre regard après quinze jours à visiter des temples !

Ce qui nous a le plus surpris au Mont Koya ce fut le cimetière Okunoin. Sorte de Père Lachaise japonais, il est immense (200 000 tombes) et très célèbre, les grandes familles y sont enterrées. A l’abri des arbres, la mousse envahit les stèles. Le lieu est très calme. Les statuettes des ancêtres sont vénérées par de petites bougies ou des offrandes. Et là, on reconnaît sur une stèle le logo Toyota. Oui, le vrai logo Toyota. Car les entreprises et leurs employés sont liés jusqu’à la mort : ces stèles ont été financées par l’entreprise. On a vu aussi Mitsubishi, Honda… L’entreprise t’accompagne même dans la mort…

 

A lire également :

Conduire au Japon : on l’a fait !

En voyage pour trois semaines au japon, une semaine à Tokyo et deux semaines sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.