dimanche , 22 septembre 2019
Accueil / Asie / Sri Lanka 2015 – Horton Plains et Uda Walawe

Sri Lanka 2015 – Horton Plains et Uda Walawe

Jour 10 : Les montagnes du centre > visite du parc naturel d’Horton plains / transfert vers Uda Walawe / Safari dans le parc d’Uda Walawe / Nuit vers le parc

Horton Plains
Promenade matinale dans le parc d’Horton plains, la fin du monde ça se mérite

Le parc national Horton plains (classé UNESCO) se parcourt le matin très tôt pour profiter des paysages avant que les nuages ne se lèvent. Donc c’est reparti pour un petit 5h du matin et ça pique ! La singularité du parc nous récompense bien. Notre chauffeur malin, nous prévient qu’il ne s’arrêtera pas le long du trajet pour faire des photos, et nous doublons ainsi toutes les voitures et pouvons accéder au parc dans les premiers visiteurs. La balade amène à des chutes d’eau et à deux promontoires, World’s End et Little World’s End, qui dévoilent une vallée abrupte et boisée. On s’attend à croiser Tarzan. En fait ce sera un sambar (genre de grosse biche).

Le Visitor’s Center, où le Dr Moreau s’est aussi adonné à des expériences

Curieux bâtiment, ce ranch est devenu un écomusée avec des informations sur les biotopes spécifiques du parc, mais aussi quelques pièces teintées de 19e siècle, avec animaux empaillés ou flottant dans du formol. Brrrrr.

Réveillés par notre petite randonnée matinale, nous poursuivons cette très longue journée par un trajet de quelques heures en voiture pour rejoindre plus au Sud le parc naturel d’Uda Walawe.

 

Safari dans le parc d’Uda Walawe

coeurArrivés à notre Guest house, nous demandons comment profiter d’un safari, le soir ou peut-être le lendemain matin tôt, tous les livres conseillant de profiter de ces moments pour mieux voir les animaux. Mais notre hôtel nous propose de partir tout de suite, en plein milieu d’après-midi. Qu’à cela ne tienne, on grimpe dans une jeep avec les sièges surélevés.

Très excités (c’est notre premier safari), nous entrons dans le parc, et apercevons directement des dizaines d’éléphants et de buffles à quelques mètres de nous… Novices, et plus habitués au zoo de Vincennes qu’à l’état sauvage, nous pensions que c’était tout à fait normal, mais nous allions vivre en fait un safari exceptionnel. Notre guide nous explique qu’il est rare d’observer autant d’animaux en une seule fois. A la fin de la journée, il n’y aura d’ailleurs plus un seul animal visible. Nous avons eu la chance d’observer un paquet d’éléphants : des individus isolés, toute la horde, des tachetés, des pas tachetés, des tout petits, des ados, la grande patronne matriarche… Il y avait aussi des buffles, des crocodiles, des oiseaux (pélican, paons et plein d’autres dont j’ignore le nom en français alors en anglais…), un varan (enfin c’est le guide qui l’a vu car nous on n’a confondu avec le tronc). Et le clou du spectacle : surgissant au milieu de la route, vif et farouche, un superbe léopard !

Encore plus excité que nous, notre guide prévient toutes les autres jeeps de notre chance incroyable. Il est rare de pouvoir les observer et personne n’en avait vu depuis quelque temps. Nous sommes devenus les stars du parc, notre guide se la pétait grave c’était énorme. Très bon pisteur et passionné il nous a fait vivre un premier safari inoubliable.

 

Nuit à Kottawatta village. Sympathique cottage et très bon service pour le safari.

Pour continuer le voyage….

A lire également :

Conduire au Japon : on l’a fait !

En voyage pour trois semaines au japon, une semaine à Tokyo et deux semaines sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.